CitoyenpouvoirFin février nous apprenions qu'un projet d'usine à tarmac dans la commune d'Assesse était en gestation depuis plusieurs années et cela dans le plus grand secret.
Nous ne pouvions nous empêcher de penser que le projet d'une nouvelle voirie régionale (N931) reliant la Meuse (les carrières) à la E411 était lié de près ou de loin à ce projet d'usine à enrobé.

Des contacts ont été pris entre le Collège d'Assesse, la Région, le BEP et l'entreprise Nonet à l'initiative du projet il y a plusieurs années déjà.
L'an dernier le Collège d'Assesse, à l'invitation de l'entreprise, a visité la Centrale à Tarmac de Esch-Schifflange au Luxembourg.
Devons nous y voir une connivence entre certains partis et le très puissant lobby de la route ?
La chose est seulement devenue publique en février dernier par une invitation a une scéance d'information distribuée aux seuls proches riverains du projet.

Des comités locaux, qui s'étaient déjà vu confrontés dans le passé à divers types de projets imposés dans la commune, ont pris contacts.
L’ASBL comité villageois de Sart Bernard et le comité de riverains N931 ont donc décidé d'unir leurs forces et leurs moyens afin de combattre ce projet. Les raisons qui nous poussent à dire NON à ce projet sont reprises dans cet article.*

Une fois de plus ce seront de simples citoyens qui devront s'opposer à des projets soutenus au départ et en toute discrétion par certains de leurs "représentants" tant communaux que régionaux. "Représentants" élus par eux pour défendre leurs intérêts. (cadre de vie, santé, protection de l'environnement, sécurité...)
Ici encore ce seront de simples citoyens qui devront défendre leur cadre de vie et l’intérêt général.
La connivence de plus en plus évidente entre certains "représentants" politiques et le lobby de la route risque de mettre à mal ce qui restait encore de confiance envers ce monde politique. Et si l'on peut s'attendre à ce que nos "représentants" locaux prennent le train en marche ce sera à la Région, en finale, que celà se décidera.
Et là, les citoyens devront encore lutter contre la volonté de certains de leurs "représentants" régionaux.
Ils devront entreprendre des démarches couteuses pour faire casser devant le Conseil d'Etat les décisions que leurs "représentants" ont prises .
Et ces "représentants" emploieront, une fois de plus l'argent public, pour se défendre contre leurs propres citoyens devant les tribunaux.
Oubliant qu'ils ont été élus pour représenter NOS intérêts et non des intérêts privés, faisant fi de leurs promesses électorales, faisant fi de leurs engagements vis à vis de leurs électeurs...

Le monde politique doit y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans une telle aventure hasardeuse. Les plus grands perdants ne seront pas les citoyens.

 

"Le pouvoir, sans le consentement de ceux sur lesquels il est exercé, est une duperie qui jamais ne dure longtemps, un équilibre éminemment fragile entre la peur et la révolte, et qui se rompt d'un coup quand suffisamment d'hommes prennent ensemble conscience de partager le même état d'esprit." ( Maurice Druon , Les rois maudits 6 - Le lys et le lion)



 

Pin It