Imprimer
Catégorie : News
Affichages : 967

Dernières infos

emblemeLa liaison routière entre Courrière et Godinne

Session : 2017-2018

 

 

Le 14 juin, j'adressais à Monsieur le Ministre une question écrite concernant l’aménagement d’une liaison routière entre Courrière et Godinne (N° 1378). Dans sa réponse, il me renvoyait au compte-rendu de la Commission des travaux publics du 18 juin 2018 ainsi qu’à ses réponses à deux autres questions écrites.

Force est pourtant de constater que la plupart des interrogations soulevées dans ma dernière question écrite ne sont pas traitées dans ces trois réponses. Ainsi, il n'a fourni aucune information, par exemple, sur le calendrier de l’étude de faisabilité et sur les conclusions de celle-ci, sur l’étude de l’impact de la traversée de Maillen par le charroi, concernant le cahier des charges relatif à l’étude de faisabilité, etc.

Par ailleurs, le 25 juin dernier, le Conseil communal de Profondeville a adopté, à l’unanimité, une motion lui demandant également de renoncer à ce projet de liaison RN 931.

Compte tenu de l’absence de réponses à la plupart des interrogations contenues dans ma question écrite, je souhaite lui donner l’occasion de faire le point et toute la transparence sur l’état d’avancement de ce projet.

L’étude de faisabilité a-t-elle été finalisée ?
Si oui, quelles en sont les conclusions ?
Si non, y a-t-il des conclusions intermédiaires ?
Quel est le calendrier prévu pour sa finalisation ?

L’impact d’une nouvelle liaison sur le nombre de voitures et de camions qui traverseraient le village de Maillen a-t-il été évalué ?

L’évolution des besoins de mobilité a-t-elle été appréhendée ?

Qu'en est-il des deux zones classées qui seraient traversées ?
Monsieur le Ministre a démenti que « La Région serait prête à couler du béton dans le trou d’Aquin ». Cela signifie-t-il qu’aucun tracé ne s’approchant de la zone karstique et du site remarquable du Trou d'Haquin ne sera envisagé ?

Quelles sont les sommes engagées à ce stade pour ce projet ? Pour quel type de missions ?

Confirme-t-il que des géomètres et des ingénieurs sont toujours actifs sur le projet ?
Sur base de quel cahier des charges œuvrent-ils ?

Dans quelle mesure a-t-il pris en compte les motions adoptées par le Conseil communal d’Assesse, et plus récemment, celui de Profondeville ?

Entend-il répondre positivement à ces élus locaux qui ont sollicité la mise à disposition de moyens spécifiques pour la rénovation des routes d’accès à l’hôpital de Mont-Godinne ?

Pour ce qui concerne le charroi actuel, lié à l'activité des carrières, qu'en est-il des études et des investissements pour l'utilisation de la voie d'eau plutôt que des routes inadaptées ?

Quel est le calendrier du dossier ?