emblemeSession : 2018-2019

Année : 2019

N° : 132 (2018-2019) 1

  • Question écrite du 30/01/2019
  • de MOINNET Isabelle
  • à DE BUE Valérie, Ministre des Pouvoirs locaux, du Logement et des Infrastructures sportives

Il y a quelques jours, suite à une réunion avec les bourgmestres des trois communes concernées, le collègue de Madame la Ministre, Monsieur Carlo Di Antonio, confirmait l’abandon du projet de création d’une nouvelle voirie régionale entre Courrière et le CHU Mont-Godinne.

Le projet, relancé sur base d’une demande locale, visait à soulager les voiries locales de l’important trafic généré par le site hospitalier. Si au final, le projet est abandonné, il n’en demeure pas moins que la circulation demeure importante sur les voiries locales existantes.

L’option désormais défendue par les élus locaux est de passer par une amélioration des voiries locales existantes afin d’assurer l’accessibilité au site et la sécurité de riverains. Cependant la réalisation de ces travaux ne pourra être réalisée sans une aide régionale. Les acteurs autour de la table, communes et CHU, ont convenu de se concerter et le dossier sera introduit par le CHU.

Madame la Ministre a-t-elle pu avoir déjà un contact avec les trois communes concernées, ainsi que le CHU Mont-Godinne, au sujet de la réfection des voiries ? La volonté des acteurs est de pouvoir disposer d’un accord de principe de subsidiation avant les élections régionales. Ce calendrier est-il envisageable ?

Ce projet est-il finançable par d’autres crédits budgétaires que via le Fonds régional d’investissements aux communes (FRIC)

Réponse du 04/02/2019

  • de DE BUE Valérie

J’ai pris connaissance via la presse du souhait des communes d’Assesse, Yvoir et Profondeville d’abandonner le projet de création d’une voirie régionale entre la E411 et l’hôpital de Mont-Godinne alors que mon collègue, Monsieur Di Antonio, avait prévu un budget de 5 millions dans son budget « Plan infrastructures 2016-2019 » pour ce projet.

À ce jour, je n’ai été contactée, ni par les communes concernées ni par le CHU, qui souhaiteraient visiblement à présent s’orienter vers l’aménagement de voiries communales existantes afin de solutionner un problème de liaison.

Je confirme à l’honorable membre que si le souhait des communes est d’aménager leurs propres voiries à la place de la création d’une route régionale, le Fonds régional pour les investissements communaux est à leur disposition pour financer ce projet.

Les communes viennent par ailleurs de prendre connaissance des montants qui leur sont alloués dans ce cadre pour la programmation 2019-2021.

Je me tiens bien entendu à leur entière disposition pour plus de renseignements à ce sujet.

 
Pin It