Imprimer
Catégorie : News
Affichages : 1913

BPolutionVotre habitation sera-t-elle concernée au quotidien par les odeurs de bitume
et les retombées* du contenu des fumées ?

 

Pour vous faire une idée, consultez la carte ci-dessous.

La zone prise en considération est un rayon de 4 km autour du site projeté de l’usine d'enrobés .

 

 

 

Attention, en fonction des vents, les odeurs et les retombées peuvent aller plus ou moins loin de cette zone !!!

 

 

 



4km

 

L’examen toxicologique d'un dossier de centrale d’enrobé demande une attention particulière surtout pour une catégorie de polluants traceurs qui ont la propriété d’être à la fois persistant dans l’environnement et transférables dans la chaîne alimentaire, à savoir les hydrocarbures aromatiques polycycliques. HAP (molécules dérivant du benzène sont en quantité non négligeables avec entre autre le benzo(a)pyrène***), poussières fines ( susceptibles de pénétrer dans les poumons), Composés Organiques Volatils (COV) et les hydrocarbure hétérocyclique polycyclique (HHP) qui contiennent  notamment des atomes de soufre (ex. thiophene) ou d'azote (ce qui les rend encore plus 'agressifs') et enfin des métaux lourds (mercure, cadmium, arsenic et plomb) forment le cocktail journalier des émissions d'une centrale d'enrobé.

Généralement, à proximité des centrales d’enrobés les rejets aériens s’accompagnent d’une odeur âcre de goudron qui pique la gorge et peut occasionner des gènes respiratoires et oculaires immédiates.
Dès lors que ces polluants se sédimentent dans la colonne d’air, ce n’est pas la concentration dans l’air qui importe, mais le dépôt au sol.
Par ailleurs, les eaux de pluie en retombant peuvent rabattre au sol les rejets toxiques issus de la cheminée dont la plupart sont classés comme étant cancérogènes, respectivement probables et possibles pour l’homme par l’Organisation Mondiale de la Santé.(Mirabel - Lorraine Nature Environnement)


* Dioxine, furane, benzène, oxyde d'azote, Anhydride sulfureux,...

** HAP - Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont une sous-famille des hydrocarbures aromatiques, c'est-à-dire des molécules constitués d’atomes de carbone et d’hydrogène. 
Depuis de nombreuses années, les HAP sont très étudiés car ce sont des composés présents dans tous les milieux environnementaux et qui montrent une forte toxicité.
Les HAP sont caractérisés par une faible solubilité dans l’eau, ils s’accumulent dans les sols, les sédiments, les plantes et chez les animaux. Les HAP se forment lors de combustion incomplète.

*** Benzo(a)pyrène (fiche sécurité)

 BENZO PYRENE