Le lobby de la route et son bras politique (CdH) remettent cela pour la quatrième fois.

Et oui on ne sait plus où gaspiller l’argent public, alors en cette période de crise (de l’imagination) l’on ressort des cartons le vieux projet routier datant de plus de 50 ans. Le contournement Sud de Namur.

 Rétro acte:

Années 70: Un projet de délestage de la Vallée de la Meuse et une liaison vers la toute nouvelle E411 voit le jour. Ce contournement Sud de Namur devait traverser la Meuse à hauteur de Wépion et rejoindre Erpent à hauteur de « La Petite Ferme » (option1) ou l'E411 à Wierde (option2).
Pas de chance le projet fait passer la route à travers le bois d’un Ministre PSC (CdH de l'époque). Le projet est donc abandonné non sans avoir réalisé dans le cadre des grands travaux inutiles, à hauteur de l’écluse de Wépion, un pont surdimensionné qui ne mène nulle part.
Un deuxième essai également dans les années 70. Celui ci passera par le Fond del Veau, la vallée du Trou d'Haquin pour rejoindre la E411 à Courrière. Ce projet est abandonné vu l'état du sous sol rendant impossible la construction d'une route.

Fin des années 70: Troisième essai. On essaye de placer ce contournement Sud un peu plus bas. Le projet prend le prétexte de l’accès aux Cliniques de Mont Godinne pour créer une voie rapide passant à travers Mont, Yvoi et coupant Maillen en deux. Un  ami du Ministre Fédéral PSC de l’époque et du Bourgmestre PSC d’Assesse achète même une ferme et des terrains dans l’espoir de s’y faire expulser et de réaliser une juteuse opération. La réaction de comités de riverains tant à Mont qu’à Maillen fait capoter une nouvelle fois le projet. Mais la Région l'inscrit néanmoins au plan de secteur.

Fin des années 90 : Quatrième essai. La compétence est devenue régionale. Dans le plus grand secret le PSC (Ministre Lebrun et Bourgmestre Tasiaux d’Assesse) remet le couvert. L’idée est de créer un premier tronçon (car l’on n’a plus autant d’argent) qui consistera au « contournement de Maillen ». Un projet qui en réalité coupe Maillen en deux. L’administration ressort tels quels les vieux plans des années 70. La commune interrogée lors d'une réunion publique prétend toujours qu’aucun projet n’est prévu. Des riverains découvrent que les plans ont été signés la veille en présence du Bourgmestre. Ils exigent une enquête publique qui met en exergue la fragilité et l’inutilité du projet. Et là comble de l’hypocrisie, la majorité CdH fait semblant de suivre l’avis de la population et remet un avis négatif. Le lendemain même, le Ministre, le jour de la fin de son mandat, donne son accord pour la réalisation des travaux. Tout semble perdu... Le CdH ayant perdu également les élections, le projet de cette route va rejoindre les dernières priorités de la région et la place qu’elle a toujours eue dans la longue liste des travaux d’inutilité publique.

2015: Le CdH est a nouveau au pouvoir à Assesse et à la Région. La conjonction des astres est à nouveau favorable aux rois du bitume. Maxime Prévot (CdH) Ministre et Bourgmestre « empéché » de Namur attend de l’argent des taxes routières. Un car est loué. On trimballe tout le Cdh des campagnes (Profondeville, Ohaye, Assesse) à travers les trois communes s’arrêtant aux endroits où une aide régionale est demandée. Devant les petits fours et entre deux coupettes Maxime distribue les cadeaux (5 000 000 € pour la liaison). Quelques jours plus tard, les représentants du CdH se retrouvent au cabinet du Ministre Prévot pour envisager un tracé. Leur grosse crainte c’est de voir une  opposition de la part de la population. Il est donc décidé d’être discret. La Région pilotera et seul le Cdh sera mis au courant. On créera un premier tronçon dans les champs là où il n’y a pas de riverains. Après ayant ramené tout le trafic dans Maillen la population sera plus encline a soutenir un contournement de Maillen. Le partenaire Ecolo est mis au courant par une erreur d’acheminement de courrier. A l’époque, la position d’Ecolo est claire. Toute intervention de la région autre que l’amélioration des routes existantes sera une cause de rupture de majorité.

2017: La DGO 1 étudie un tout nouveau tracé. (Projet LU-IN-16097201 qui concerne la section 4 du projet) Elle confie l’étude et la réalisation du cahier des charges à une association momentanée SGI ingénieurs sa et SGI ingenierie SA – Luxembourg. Il s’agirait de créer le premier tronçon d’une nouvelle route rapide (11 m de largeur) qui débuterait près de la ferme du Trou d’Aquin, traverserait le site Karstique du Trou d’Haquin, remontant à travers bois pour passer au Sud de la ferme des ULM et rejoindre la Rue de Lustin au niveau du Château d’Arche. Bref un remake des années 70.
La commande est la suivante.
Par une nouvelle voie rapide aux virages corrigés, ramener tout le trafic qui se répartissait sur Crupet, Mont, Yvoir et Lustin sur une seule voie. Faciliter l’accès à l’ E411 au trafic de l’hôpital, aux camions des carrières de Lustin, d’Yvoir, et aux poids lourds venant de la route de la Meuse et de la Basse Sambre*.

2018: Fin janvier des citoyens interpellent la commune. Au Conseil communal de Janvier, la majorité Assessoise prétend n'être au courant de rien (air connu), jure ne rien savoir de ce que prépare la région et comme c'est un projet purement régional c'est normal que l'on ne l'a pas consultée, qu'elle va se renseigner... Trois jours plus tard, Profondeville dans son bulletin communal de février 2018, dévoile le tracé projeté. Profondeville mieux informé par la région alors que seul 456 m sur les 3 283 m du tronçon n°4 se trouvent sur son territoire. Encore des cachoteries...

Depuis près de 50 ans le CdH régional avec la complicité des élus locaux et poussé par différents lobbies essaye d’imposer le contournement sud de Namur à notre commune au détriment de sa population.

Si vous aussi vous trouvez tout cela désolant. Rejoignez-nous. Ensemble nous pouvons arrêter le bétonnage aveugle de nos villages et de nos campagnes.

Assesse a suffisamment payé au lobby des routes pour se voir imposer cette nuisance supplémentaire.

Plus d’info : N931.be

Une info, une question... Contactez nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

*Tous ces poids lourds ne traversaient plus nos villages depuis les aménagements de sécurité réalisés à Mont, Lustin et Maillen.


signez ptition


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pin It