VEPous avez été très nombreux à réagir à cette enquête publique.
1 400 lettres et plus de 2 000 e-mails.

Plus de 3 400 réactions (tout n'étant pas encore comptabilisé) pour une enquête publique celà ne s'était jamais vu à Assesse, ni dans la Région.

Le téléphérique de Namur ne jouait visiblement pas dans la même cour avec ses 50 réactions.

Preuve, s'il en était encore besoin, de l'émotion que suscite ce projet d'usine à tarmac que l'on veut imposer aux habitants de notre commune et des communes avoisinantes.


Parallèlement à l'argumentaire dont vous avez eu connaissance, les équipes de COVISART et de N931, aidés de nombreux spécialistes, ont travaillé sur un argumentaire plus complet (35 pages).
Celui ci a été remis à la commune d'Assesse dans le cadre de l'enquête publique.
Nous sommes heureux de vous le partager aujourd'hui.
 

"C'est un dossier très compliqué; il y a peu de personnes à même de comprendre tous les tenants et aboutissants, et nous observons une tendance à tout lire dans le sens le plus critique.
On se fait peur sur des éléments où il n'y a pas lieu"
  déclarait récemment, du haut de sa grandeur, M. Aurélien NONET à la presse. (La Meuse 11/05/2021)

Nous vous en laissons seuls juges.

 


 

Pin It