embleme

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2018
  • N° : 1378 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 14/06/2018  - L'aménagement de la liaison routière entre Courrière et Godinne
    • de HAZEE Stéphane
    • à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

À deux reprises cette année, j'ai interrogé Monsieur le Ministre concernant le projet d’aménagement d’une liaison routière entre Courrières et Godinne.

Dans sa réponse du 12 mars 2018, il avait indiqué que l’étude de faisabilité était en passe d’être finalisée et que « l’étape suivante [serait] l'introduction de la demande de permis […] ».

À l’époque, je lui avais demandé de prendre en compte l’opposition de la Commune d’Assesse, opposition formalisée par un vote du conseil. Je tentais aussi de le sensibiliser aux enjeux de protection de la qualité de vie des riverains, aux enjeux écologiques liés à la préservation de sites classés et de préservation des terres agricoles. Enfin, je l'encourageais surtout à soutenir l’amélioration des voiries existantes.

Au-delà et complémentairement à l’autorité communale, des citoyens se mobilisent également pour questionner l’opportunité d’établir cette nouvelle voire dès lors qu’ils craignent – bien légitimement à mon sens – que davantage encore de camions traversent Lustin et Maillen. Or, ces deux villages sont particulièrement affectés par le report vers les routes communales de poids lourds qui évitent ainsi les voiries concernées par la taxe kilométrique. La présence de plusieurs sites carriers dans la vallée mosane renforce un phénomène constaté par ailleurs.

L’étude de faisabilité a-t-elle été finalisée ?

Quelles en sont les conclusions ?

L’impact d’une nouvelle liaison sur le nombre de voitures et de camions qui traverseraient le village de Maillen a-t-il été évalué ?

L’évolution des besoins de mobilité a-t-elle été appréhendée ?

Qu'en est-il des deux zones classées qui seraient traversées ?

Qu'en est-il plus particulier de la zone karstique et du site remarquable du Trou d'Haquin ?

Quelles initiatives ont été prises par le SPW depuis mi-mars ?

Quelles sont les sommes engagées à ce stade pour ce projet ?

Pour quel type de missions ?

Monsieur le Ministre confirme-t-il que des géomètres et des ingénieurs sont toujours actifs sur le projet ?

Sur base de quel cahier des charges œuvrent-ils ?

Dans quelle mesure a-t-il pris en compte la motion adoptée par le Conseil communal d’Assesse ?

Entend-il répondre positivement à ces élus locaux qui ont sollicité la mise à disposition de moyens spécifiques pour la rénovation des routes d’accès à l’hôpital de Mont-Godinne ?

Pour ce qui concerne le charroi actuel, lié à l'activité des carrières, qu'en est-il des études et des investissements pour l'utilisation de la voie d'eau plutôt que des routes inadaptées ?

 

Réponse du 04/07/2018
  • de DI ANTONIO Carlo

Le sujet de la question de l’honorable membre a été traité lors de la séance du 18 juin 2018 de la Commission des travaux publics. Dès lors, je l’invite à prendre connaissance de ma réponse dans le compte-rendu de cette séance.

Je l’invite également à consulter les réponses aux questions écrites n°1297 et 1320 posées sur le même sujet et qui ont été déposées sur la plateforme du Parlement de Wallonie.

 
Pin It