embleme

Session : 2017-201
Année : 2018
N° : 1297 (2017-2018) 1

Question écrite du 06/06/2018
de WARZEE-CAVERENNE Valérie
à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

L’aménagement de l’accès à l’hôpital de Mont-Godinne est repris dans le Plan infrastructures 2016-2019 en vue de créer d’une liaison routière entre la E411 et le CHU
de Mont-Godinne.
Les objectifs de ce projet sont, d’une part de faciliter l’accès au centre hospitalier et d’autre part, de soulager les voiries locales qui subissent un important trafic de transit en
lien avec l’hôpital.
Le Conseil communal d’Assesse a marqué son opposition au projet de nouvelle voirie reliant Maillen au CHU de Mont-Godinne.


De quelles informations Monsieur le Ministre dispose-t-il quant à l’évolution de ce dossier ?


Peut-il indiquer quelles sont les conclusions de l’étude de faisabilité qui reposait notamment sur l’étude et la comparaison d’une bonne dizaine de tracés ?


D’aucuns estiment que ce projet est bâclé, car il pêche par une absence totale de concertation et de réflexion avec les riverains qui craignent une augmentation conséquente du trafic dans certains villages et un bradage de leur patrimoine commun au profit d’intérêts extérieurs.
Peut-il préciser comment l’impact environnemental du projet a été pris en compte ?


Estime-t-il que les riverains bénéficient d’une information claire et précise de ce projet ?


Dans le cadre de la mise en oeuvre d’une large consultation des acteurs concernés, comment accueille-t-il la position de la Commune d’Assesse et, par ailleurs, quelle est la
réflexion du CHU Mont-Godinne par rapport à l’aménagement de l’accès à ses bâtiments ?


Réponse du 26/06/2018de DI ANTONIO Carlo 26/06/2018

L'amélioration de l'accès à l'hôpital de Mont-Godinne est un projet repris dans le plan
Infrastructures 2016-2019 approuvé par le Gouvernement en janvier 2016. Pour ce faire,
une étude a été lancée pour examiner les différentes possibilités de liaison entre
Courrière et l'hôpital. La volonté est d’assurer la concertation la plus large possible avec
les autorités locales notamment.


L'objectif de cette liaison est d'établir un accès à l'hôpital à partir de l'autoroute A4-E411
et de la N4 à Courrière qui minimiserait les désagréments des riverains, les temps de
déplacements des ambulances, les distances parcourues par les fournisseurs, la
patientèle et les visiteurs afin de réduire notamment la consommation de carburant et
les émissions de polluants.


Il n'est nullement envisagé un contournement Sud de Namur ou de liaison pour les
camions entre l'autoroute et la vallée de la Meuse ou d'éventuelles carrières.
Plusieurs tracés sont actuellement à l'étude. À ce jour, on compte une dizaine de tracés
envisagés. Tous les tracés utilisent partiellement ou en totalité les voiries existantes.


Tenant compte de l'objectif poursuivi, des contraintes et des risques divers, l'étude doit
établir les avantages et inconvénients de chaque tracé.
L'étape suivante sera la réalisation d'un tableau comparatif de synthèse des différents
tracés.


Par la suite, un tracé sera sélectionné, en concertation avec les autorités locales, et les
procédures classiques d'aménagement routier prendront cours : permis d'urbanisme,
cahier des charges, marché de travaux, exécution des travaux.

 
 
Pin It