Affiche entourLOUPe 1

Entourloupe au Parlement

 

Dans le cadre du travail parlementaire et du contrôle du gouvernement,
il est possible aux parlementaires de poser des questions précises à tel ou tel Ministre.
C'est ce qui a été fait durant le mois de juin par des parlementaires de la majorité et de l'opposition
au sujet du projet régional de liaison Meuse/E411.

Le ministre di Antonio avec la complicité d'une parlementaire de son parti (Cdh) a courcircuité ce controle parlementaire.

Explication:

Le 14 juin 2018, le parlementaire Stéphane Hazée (Ecolo) dépose sous forme de question écrite une série de questions très précises au sujet de la liaison Meuse/E411.

Le 18 juin, quatre jours plus tard, en Commission des travaux publics, le ministre di Antonio fait poser une question orale par une parlementaire de son propre parti sur le même sujet.

Le 4 juillet dans sa réponse écrite à Stéphane Hazée le ministre di Antonio ne répond à aucune des questions posées. Il renvoie tout bonnement celui ci aux deux réponses stéréotypées et parfaitement identiques fournies à deux autres parlementaires (questions écrites n°1297 et 1320) et à la réponse donnée en commission des travaux publics à la parlementaire de son propre parti.

Si le sujet a bien été abordé en commisssion, les questions précises posées par Stéphane Hazée et qui n'avaient pas été posées par les autres parlementaires n'ont reçu aucune réponse.

Avec de telles méthodes, la crédibilité du Ministre di Antonio perd encore quelques points...

 

 

 

 

 
Pin It