Les différents groupes folkloriques se préparent, fignolent leur prestation. On ressort les vieux masques. Les déguisements de Monsieur Propre et celui de « Je tombe des nues, je n’étais pas au courant ». Nous allons avoir droit à du grand spectacle. On nous promet du lourd. Espérons qu'il y aura du monde. Invitation est lancée pour le rondeau final le 6 Mars à 20 H à la maison communale d’Assesse.

Il y a quelques jours nous découvrions un projet de contournement Sud de Namur élaboré dans la plus grande discrétion par le commune d'Assesse et la Région.
C'est la cinquième fois que ce projet d'une autre époque (il aura bientôt 50 ans) refait surface. Par 4 fois déjà il a été repoussé par la population. Cette fois ci les initiateurs multiplient les zones d'ombre et les silences radio.
Les derniers jours ont été émaillés de nombreuses surprises qui plus qu’apporter des réponses posaient de nouvelles questions.

Nous avons appris que l’étude finalisée du tronçon 4, dont nous avons les plans en face de nous, n’était qu’une « rumeur » (dixit le bourgmestre d’Assesse VA 20/02/2018).

Que les hommes à veste fluo aperçus à proximité du château d’Arche n’étaient qu’un groupe égaré d’une balade nature organisée lors de la journée d’entreprise du bureau de la SGI ingénierie SA - Luxembourg.

Nous avons également appris que la région a étudié le projet de contournement de Namur en concertation étroite avec les communes d’Yvoir et de Profondeville. Alors que 456 m du nouveau tracé passe sur le territoire de Profondeville et 460 m sur celui d’Yvoir .VA 20/02/2015 . Que la Région, ne voulant pas déranger la commune d’Assesse, n’a pas jugé utile de la consulter ni de l'informer de l'avancée du projet. Alors que le tracé traverse quand même d'une bonne dizaine de kilomètres son territoire.

Que les 4 réunions tenues entre le Service des Travaux d’Assesse et la DGO1 n’étaient que des visites de courtoisie. On n’y a parlé que des projets de vacances des uns et des autres devant une tasse de café et un morceau de tarte. Que c’était un pur hasard si l’échevin des travaux passant par là et voyant de la lumière s’était joint à la joyeuse compagnie.

Que l’étude* du BEP/DGO1/DGO2/Communes demandée par le bourgmestre et entérinée par le Conseil du 10 Avril 2017 sera d’une grande utilité dans le choix du tracé décidé en 2015. Les résultats sont attendus heureusement très bientôt... au printemps 2018.

A Assesse ni l’opposition, ni la majorité n’étaient au courant de quoique ce soit. Mais le Bourgmestre d’Yvoir trouve que c’est du win win pour la commune d'Assesse (VA 06/02/2018) car l’on va réaménager la Rue de La Rochette. LA RUE DE LA ROCHETTE !!! Quelqu'un en dehors des habitants de Maillen a t'il jamais entendu parler de la Rue de la Rochette. He bien si, à Yvoir on connait. On sait même comment on va l'aménager.

Que le Ministre di Antonio possède un véritable talent pour donner dans ses réponses tous les éléments contenu dans la question.

Que l'opposition, en rangeant son bureau, a retrouvé les plans des 6 tronçons. (c'est le ministre et la majorité qui vont être contents). Mais ne voulant pas garder cette découverte pour elle plus longtemps, elle a fixé la date de la générale en convoquant un conseil communal le 28 février. La majorité se vexe elle restera à la maison. Il parait qu'il y a "Autant savoir" à la télé.

Prochaine prestation de ces artistes, le Conseil Communal d’Assesse de ce 6 Mars à 20 H, vous y êtes cordialement invités.

C’est curieux, cette année, la période de carnaval a comme des relents de campagne électorale…

 

*Les communes d’Assesse, Dinant, Profondeville et Yvoir, sont concernées par cette problématique. A leur demande et en collaboration avec la DGO1 et la DGO2, le Département Développement Territorial du BEP a proposé d’examiner la problématique de la mobilité du charroi lourd dans cet espace Meuse-E411-N97. (site Web du BEP)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pin It