T4 1 min

Au Conseil Communal d'Assesse de Janvier, la majorité a demandé un peu de temps pour se renseigner auprès du SPW sur le projet de liaison Meuse/E411.

Au Conseil Communal de Février, l'opposition n'a pu nous apporter plus d'informations que ce qu'on pouvait déjà lire dans la presse.

Afin de dissiper la "rumeur" et face aux difficultés des différents Conseillers Communaux d'obtenir de l'information sur le sujet.
Voici quelques documents qui pourraient les aider à préparer leur communication du 6 Mars prochain.

 

 

 

 

petardIl était nombreux le public qui s'est rendu au Conseil Communal d'Assesse ce 28 Février dernier. Par contre les conseillers l'étaient beaucoup moins.
En effet, la majorité avait décidé de ne pas siéger, reportant le point à traiter au Conseil Communal de la semaine suivante (6 Mars).
Le Conseil Communal s'est donc rapidement terminé.
En deuxième partie on a eu droit à une "information"...

 

 

 

 

 

Les différents groupes folkloriques se préparent, fignolent leur prestation. On ressort les vieux masques. Les déguisements de Monsieur Propre et celui de « Je tombe des nues, je n’étais pas au courant ». Nous allons avoir droit à du grand spectacle. On nous promet du lourd. Espérons qu'il y aura du monde. Invitation est lancée pour le rondeau final le 6 Mars à 20 H à la maison communale d’Assesse.

 

 

 

 

 

Le BEP prend en charge une étude de mobilité dans le triangle « Meuse – E411/N4 – N97 ». Objectif : résoudre la problématique du charroi lourd dans les communes de Assesse, Dinant, Profondeville et Yvoir.

 

Dans la journée on apprenait du Ministre di Antonio que le contournement de Namur était toujours à l'étude et qu'il n'y avait pas de tracé privilégié actuellement.

Dans le même temps, les habitants d'Assesse recevaient dans leur boite une invitation de l'opposition (MR) à un conseil communal qui aura pour seul objet une information sur la nouvelle voie rapide.
Comme le permet le code de démocratie locale 1/3 des conseillers peuvent demander la tenue d'un Conseil Communal. C'est ce qu'a fait le groupe ALN (MR).

On pourra y découvrir:

 

 

Le Ministre reste très vague dans sa réponse précisant qu'une dizaine de projets sont étudiés (sans dire lesquels). Il ne répond pas à la question du tracé.
Laissant suggérer qu'aucune option n'est privilégiée actuellement.
Bref, rien de bien différents du discours habituel. On reste dans le brouillard.

 

Lors du Conseil communal d'Assesse de fin janvier, l'opposition (ALN) demande une information concernant la création d'une nouvelle route à travers le territoire de la commune. Elle demande que si un tel projet existe une motion d'opposition soit vôtée.

 

 

Nos autorités semblent à nouveau frappées par une sévère récidive virale du syndrome de "l'asphaltite aigue en milieu rural", également nommée le syndrome obsessionnel de la "voie rapide Maillen - clinique de Mont- Godinne".
Cette dangereuse maladie d'un autre âge apparait tous les 20 ans, avec un pic en périodes pré-électorales et de fin de mandat.
L'épidémie touche davantage le monde politique, et tout particulièrement les décideurs wallons du CDH.