embleme

QUESTION ORALE DE MME MOINNET À M. DI ANTONIO, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE, DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DES TRAVAUX PUBLICS, DE LA MOBILITÉ, DES TRANSPORTS, DU BIEN-ÊTRE ANIMAL ET DES ZONINGS, SUR « LA LIAISON ENTRE LA E411 ET LE CHU MONT-GODINNE »

 

 

embleme

Session : 2017-201
Année : 2018
N° : 1297 (2017-2018) 1

Question écrite du 06/06/2018
de WARZEE-CAVERENNE Valérie
à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

embleme

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2018
  • N° : 1378 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 14/06/2018  - L'aménagement de la liaison routière entre Courrière et Godinne
    • de HAZEE Stéphane
    • à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

Yes yc2Un pouvoir public ne peut exproprier un bien relevant du domaine public d’un autre pouvoir public
(Voy. B. PAQUES, « L’expropriation pour cause d’utilité publique », Larcier, 2001, pg. 98, n° 80).

Lorsque nos élus nous claironnent à qui veut l'entendre "On ne peut rien y faire, c'est un projet régional" "C'est la région qui a la main, on n'a plus rien à dire, plus aucun moyen de les faire changer d'avis"

C'est FAUX.

En effet, un pouvoir public régional ne peut exproprier un bien (une route) relevant d'un autre pouvoir public (commune).
Ce qui veut dire qu'il faudra l'accord de la commune d'Assesse pour céder l'assiette de la route qui lui appartient. (Rue de Lustin, Rue Fond Delvaux et la route menant aux ULM, ainsi que toutes les routes et sentiers que cette route régionale traverserait).
En effet ces voiries sont toujours actuellement communales.

Sans cet accord, la Région ne peut commencer ses travaux.
Nos représentants communaux ne sont donc pas dépourvus de moyens face au rouleau compresseur régional et à son projet destructeur.
Ce n'est qu'une question de volonté...

 

 
 
 

Confluent73
La revue Confluent dans son n°17 de mai-juin 1973 consacrait un article très intéressant sur les grottes et gouffres de Mont et du Fond d'Hestroy (Trou d'Haquin).
La vallée du Fond d'Hestroy est celle où la Région Wallonne compte faire passer sa liaison Meuse/E411 (N931).

Ce qui apparait en page 8 de la revue, c'est que le plan de secteur de l'époque prévoyait déjà le passage d'une route sur le réseau du Trou d'Haquin.

 

 

 

 

 

 

ZanchetaLa nouvelle route envisagée par la Région Wallonne passe dans la vallée du Fond d'Hestroy (Trou d'Haquin) pour rejoindre l'E411 à travers le village de Maillen.
Cette zone karstique est un véritable gruyère, soumis à des tassements et effondrements.
La porte parole du SPW laissait entendre dans sa dernière interview (Canal C - 11/06/2018) avoir en ce moment, dans cette zone, quelques soucis avec le sous-sol. (On est presque étonné).
De plus elle persistait à affirmer, sans rire,que l'étude actuelle porte bien sur 10 tracés.
Elle ajoutait sur sa lancée qu'à l'heure actuelle aucun de ceux ci n'est privilégié.
Il faut savoir que la liaison Meuse/E411 a été divisée par le SPW en 5 tronçons.
Pour le tronçon 4 (nouvelle voirie) 6 tracés ont été étudiés. 4+6=10 et on obtient bien les 10 tracés à l'étude de Mme Zanchetta.
Mais il s'agit du même tracé et pas comme elle le laisse sous entendre de 10 projets différents.

C'est cela la communication une part de vérité, une part d'enfumage...