Prom electCe jeudi 11 Avril 2019, le Gouvernement Régional Wallon a publié son plan infrastructure 2019-2024.
Concernant la N931, on peut noter que seul un aménagement cyclo-piéton entre la gare de Courrière et le carrefour de Petit Courrière est budgétisé (500 000 €).
Si l'on peut se réjouir de cette nouvelle, il faut néanmoins rester prudent avec ce genre d'effet d'annonce en cette période car ce plan est sensé engager le prochain gouvernement...ou pas.

 

 

 

 

 

Liste des travaux prévus dans le Plan Mobilité et infrastructures 2019-2024


 

 

emblemeSession : 2018-2019

Année : 2019

N° : 132 (2018-2019) 1

  • Question écrite du 30/01/2019
  • de MOINNET Isabelle
  • à DE BUE Valérie, Ministre des Pouvoirs locaux, du Logement et des Infrastructures sportives

Il y a quelques jours, suite à une réunion avec les bourgmestres des trois communes concernées, le collègue de Madame la Ministre, Monsieur Carlo Di Antonio, confirmait l’abandon du projet de création d’une nouvelle voirie régionale entre Courrière et le CHU Mont-Godinne.

Le projet, relancé sur base d’une demande locale, visait à soulager les voiries locales de l’important trafic généré par le site hospitalier. Si au final, le projet est abandonné, il n’en demeure pas moins que la circulation demeure importante sur les voiries locales existantes.

L’option désormais défendue par les élus locaux est de passer par une amélioration des voiries locales existantes afin d’assurer l’accessibilité au site et la sécurité de riverains. Cependant la réalisation de ces travaux ne pourra être réalisée sans une aide régionale. Les acteurs autour de la table, communes et CHU, ont convenu de se concerter et le dossier sera introduit par le CHU.

Madame la Ministre a-t-elle pu avoir déjà un contact avec les trois communes concernées, ainsi que le CHU Mont-Godinne, au sujet de la réfection des voiries ? La volonté des acteurs est de pouvoir disposer d’un accord de principe de subsidiation avant les élections régionales. Ce calendrier est-il envisageable ?

Ce projet est-il finançable par d’autres crédits budgétaires que via le Fonds régional d’investissements aux communes (FRIC)

Réponse du 04/02/2019

  • de DE BUE Valérie

J’ai pris connaissance via la presse du souhait des communes d’Assesse, Yvoir et Profondeville d’abandonner le projet de création d’une voirie régionale entre la E411 et l’hôpital de Mont-Godinne alors que mon collègue, Monsieur Di Antonio, avait prévu un budget de 5 millions dans son budget « Plan infrastructures 2016-2019 » pour ce projet.

À ce jour, je n’ai été contactée, ni par les communes concernées ni par le CHU, qui souhaiteraient visiblement à présent s’orienter vers l’aménagement de voiries communales existantes afin de solutionner un problème de liaison.

Je confirme à l’honorable membre que si le souhait des communes est d’aménager leurs propres voiries à la place de la création d’une route régionale, le Fonds régional pour les investissements communaux est à leur disposition pour financer ce projet.

Les communes viennent par ailleurs de prendre connaissance des montants qui leur sont alloués dans ce cadre pour la programmation 2019-2021.

Je me tiens bien entendu à leur entière disposition pour plus de renseignements à ce sujet.

 

images22En ce début décembre, l’ancien ministre régional des Travaux Maxime Prévot, qui avait initié le projet,  et l’actuel ministre qui lui a succédé, Carlo Di Antonio, ont tous deux annoncé renoncer à la mise en place d’une nouvelle voirie N931 qui relierait l’E411 et la N4 à l’hôpital de Mont Godinne. La bonne nouvelle, c’est que Carlo Di Antonio s’est dit prêt à envisager, avec ce budget, la rénovation, l’amélioration et le sécurisation des voiries actuelles, ce dont rêvent  les autorités communales concernées, la population des communes traversées et les usagers de cette route dangereuse et en mauvais état.

Alors que le projet de construction de nouvelle voirie semblait définitivement abandonné, y compris par les autorités communales, certains envisagent de construire une nouvelle voirie à Mont, dans la zone du "Hêtre creux", du Calvaire et du chemin d'Hestroy, pour rejoindre l’hôpital plus rapidement. Des travaux importants, onéreux et inutiles, qui vont ici encore mener à l’asphaltage d’une zone naturelle préservée et briser la sérénité des riverains directement concernés.

Ce projet de nouvelle voirie, comme celui lancé initialement par le ministre Prévot, ne va malheureusement pas se résumer à éviter le centre de Mont : il va aussi et surtout créer une liaison nettement plus rapide entre la vallée de la Meuse et l’E411/N4 et attirer vers les villages de Mont et de Maillen un charroi beaucoup plus dense et beaucoup plus lourd (poids lourds notamment qui passeront chez nous pour contourner Namur par le sud, afin d’éviter les péages mis en place pour les poids lourds sur les grandes voiries régionales).

Notre cadre de vie et celui de nos enfants sont en jeu.

Ils méritent que nous nous battions pour les préserver.

Nous vous invitons à vous prononcer contre ce projet de nouvelle voirie au nord de Mont, entre l’hôpital et l’entrée du village (en venant de Maillen) via le sondage lancé par le nouveau bourgmestre d’Yvoir, Patrick Evrard.
Vous le trouverez en suivant ce lien: Mont-CHU Trafic Routier

 

48416955 2038673519558666 1074292988563161088 n

  • Le mot d’ordre (à partager sans modération):

Ne nous laissons pas enfumer aujourd’hui par des déclarations politiques,
sans quoi nous le serons demain par des gaz d’échappement !

MONT 000003

MONT 000002

 

logo N931 smallLes nouvelles qui nous parviennent semblent s'orienter vers un abandon du projet N931 (Contournement Sud de Namur).

Le ministre di Antonio ayant déclaré dernièrement que pour lui le projet était enterré sauf avis contraire des bourgmestres des communes concernées.

C'est un merveilleux cadeau de fin d'année et c'est une grande satisfaction pour nous d'avoir été enfin entendus.
Une chose à peu près certaine actuellement est l'abandon du tracé "Trou d'Haquin" qui mettait en péril une des grottes spéléologiques les plus importantes de Belgique.
 
Nous voudrions vous remercier TOUS pour le soutien et l'aide que vous avez  apporté à ce combat et l'excellente collaboration qui a existé, tout au long de cette année, entre les différents acteurs ( Les habitants des différentes communes concernées, les sympathisants, les signataires de la pétition qui a rassemblé plus de 4 400 signatures, l'Union Belge de Spéléologie, la jeunesse de Maillen, la CWEPSS, Inter Environnement Wallonie, Natagora, Les Scouts, Occupons le Terrain, les membres du comité N931, les parlementaires de différents partis politiques, les autorités communales d'Assesse et Profondeville ). Sans vous cela n'aurait pas été possible .
 
Ce combat a rassemblé des gens de tous les horizons, de toutes tendances . Ces personnes ont réalisé, dans cette aventure, l'importance de leur cadre de vie, la richesse de leur Patrimoine et l'urgence de les préserver pour eux et les générations futures.
 
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année et pour l'an prochain la réalisation de vos rêves les plus fous.
 
Le comité N931
 

MATELE - 13/12/2018

 

Contact News - 10/12/2018 13H

Contact News 10/12/2018 17H

 

 

transparencePeu avant les vacances, nous apprenions que loin d'avoir enterré le projet, le SPW planchait sur un nouveau tracé de liaison Meuse/E411. 
La presse en avait fait écho et l'avait surnommé le "onzième tracé". Interpellé à ce sujet au Parlement, le Ministre di Antonio, comme à son habitude, n'apporta pas plus de précisions que ce que l'on savait déjà.
Il refusa même de transmettre, à la demande insistante d'un parlementaire, un rapport établi par la CWEPSS* un organisme spécialisé dans l'étude des sols karstiques.
Ce manque de transparence nous a amené à introduire un recours et nous sommes en mesure aujourd'hui de dévoiler ce rapport que certains désiraient garder secret et par la même occasion ce "onzième tracé".

 

 

 

 

Au début juin, la CWEPSS remettait au SPW un rapport intitulé "Assesse - Profondeville - Yvoir. Réflexions à propos de la construction d'une route au Fond d'Hestroy (CHU de Mont-Godinne)"

Ce rapport émettait de fortes réserves sur le projet du SPW de passer par la vallée du Trou d'Haquin pour rejoindre l' E411 en passant par le centre de Maillen.

Dans la foulée la CWEPSS émettait une suggestion de tracé dans une zone plus favorable au niveau karstique. Le fameux "onzième tracé".

Rappelons que le SPW a déjà dépensé 190 000 €  en étude rien que pour l'avant-projet passant par le Trou d'Haquin. Alors que depuis les années 70, l'on savait que l'état du sous sol rendait le projet problématique. En 1973, un projet similaire passant exactement au même endroit, avait été abandonné pour les mêmes raisons. 

Devant le refus du Ministre di Antonio et du SPW de nous communiquer ce rapport, nous avons introduit un recours auprès de la commission de recours pour le droit d'accès à l'information en matière d'environnement.

Dans un premier temps, le SPW a proposé de nous fournir le rapport expurgé de tout ce qui avait trait à un tracé de route quelconque. Mais la commission ne l'a pas suivi.

Dans sa décision du 13 Novembre dernier, la commission déclare notre recours recevable et fondé et oblige le SPW à nous fournir dans les 8 jours une copie de la totalité du document.

 

Quel est donc ce "onzième tracé" ?

Dans son rapport la CWEPSS déconseille fortement le passage par les fonds de vallées (Fond d'Hestroy et vallée sèche de Mont). Le sous-sol  instable est peu propice à la contruction d'une route du gabarit envisagé par le SPW.

L'alternative proposée grimpe sur la colline en face de la sortie de l'hopital puis emprunte un chemin communal (sentier n°2 - Hêtre creux et calvaire, pour ceux qui connaissent) surplombant le village de Mont pour aller ensuite retrouver le tracé n°4 initialement prévu et rejoindre Maillen par la rue de Lustin.

Il y a de grandes chances que cette alternative soit retenue en tout ou en partie par les ingénieurs du SPW.

Onzime trac

 

Onzieme trace 2106 redimensionner

Sentier communal n°2

 

 

 

 


 En savoir plus:

Droit d'accès à l'information relatif à l'environnement :

* CWEPSS

  • La Commission Wallonne d’Étude et de Protection des Sites Souterrains (CWEPSS) est une ASBL dont le but est de protéger l’environnement karstique et souterrain.
    Cette ASBL a acquis au cours des années une réelle expertise de l’environnement karstique et du monde souterrain. Elle publie de nombreuses monographies sur le sujet.

    Site internet de la CWEPSS